L’ail se plante en octobre, fait ses racines avant les grands gels, est en dormance tout l’hiver, reprend sa croissance en avril et est récolté en juillet.

  • Choisir un endroit ensoleillé avec un sol léger, fertile, riche en humus et qui se draine bien. Idéalement un espace assez grand pour permettre de faire des rotations – l’ail ne devrait jamais être planté dans un sol où des oignons, ail, poireaux ont été cultivés pendant les 3 dernières années.
  • Un sol riche en matières organiques et microorganismes est la clé du succès pour la production d’ail biologique. Pour enricher votre sol, ajouter des matières organiques (compost ou fumier animal composté).
  • Diviser les bulbes d’ail en caïeux (gousses). Planter les caïeux, pointes vers le haut, en rangs. Laisser au moins 12 pouces entre les plants et les semer à environ 4 ou 5 pouces de profondeur. Couvrir avec environ 4 pouces de terre.
  • L’ail devrait être couvert de paillis propre ~ environ 4 à 6 pouces ~ une fois que le sol est gelé afin d’assurer une protection contre les gels et dégels.
  • Au printemps, lorsque l’ail commence à pointer, enlever le paillis afin d’accélerer le dégel et la croissance.
  • Inspecter votre ail régulièrement – enlever les mauvaises herbes et les plants malades. Surveiller pour des signes de la teigne du poireau – enlever les oeufs et couper la fleur d’ail atteinte par cet insecte.
  • L’ail a besoin d’environ un pouce d’eau par semaine.
  • On peut commencer la saison en enfouissant légèrement un engrais granulaire (fumier de poule) à la base des plants. Puis fertiliser aux 2 semaines avec des engrais naturels (purins, thé de compost, émulsion d’algue ou de poisson).
  • Vers la mi-juin, il faut récolter la fleur d’ail – ces tiges doivent être cueillies quand elles sont jeunes et tendres, avant qu’elles ne commencent à s’enrouler et à durcir. La fleur d’ail est délicieuse et peut être gardée dans un sac au frigo pendant environ 3 mois.
  • Lorsque 3 ou 4 des feuilles du bas ont jauni, mais que les 5 ou 6 du haut sont encore vertes, il est temps de récolter votre ail. Récolter un ou deux bulbes afin de vérifier son degré de maturité.
  • Un bulbe mature doit avoir des caïeux bien formés et être couverts de quelques membranes décomposées. Récolter par temps sec et manipuler avec soin. Les blessures causeront de la pourriture.
  • Brosser la terre. Etendre les bulbes sur des treillis ou suspendre les plants entiers dans un endroit chaud et bien ventilé, sans soleil direct, durant environ 3 semaines.
  • Lorsque votre ail est bien séché, enlever les tiges et les racines et remiser pour l’hiver dans un endroit sec, à la température de la pièce (environ 18-21 C). Il devrait se conserver de 6 à 8 mois, selon les variétés.

 

Pour plus d’information: ail.quebec